Poete, prends ton luth et me procure 1 baiser ; La fleur de l’eglantier sent ses bourgeons eclore, Notre printemps nait ce apri?m ; nos vents vont s’embraser ; Et Notre bergeronnette, en attendant l’aurore, Aux premiers buissons verts commence a se poser. Poete, prends ton luth, ainsi, me donne un baiser.

Poete, prends ton luth et me procure 1 baiser ; La fleur de l’eglantier sent ses bourgeons eclore, Notre printemps nait ce apri?m ; nos vents vont s’embraser ; Et Notre bergeronnette, en attendant l’aurore, Aux premiers buissons verts commence a se poser. Poete, prends ton luth, ainsi, me donne un baiser. Comme il fera […]